Le Laboratoire MSD augmente significativement son empreinte sur le territoire français, grâce à un plan d’investissements qui vise à intensifier ses activités en France dans des domaines clés tels que la recherche clinique et le digital.

« Par la qualité reconnue de son écosystème de recherche et de son système de santé, la France est un pays phare pour un laboratoire comme MSD » a déclaré Cyril SCHIEVER, président de MSD France. « Depuis un an, l’impulsion politique nouvelle en faveur de l’innovation conforte nos plans d’investissements en R&D et dans le digital. Les signaux envoyés par le CSIS, qui devraient permettre d’améliorer les conditions d’accès au marché des innovations thérapeutiques et de renforcer l’attractivité de la recherche clinique, nous encouragent à poursuivre notre engagement et à renforcer nos investissements dans ce pays », a-t-il souligné.

En 2018, le Laboratoire MSD consacrera plus de 80 millions d’euros d’investissements dans les domaines suivants :

  • En recherche : 45 millions d’euros pour soutenir des programmes de recherche translationnelle et clinique, notamment pour promouvoir plus de 60 essais cliniques en oncologie, aire thérapeutique prioritaire du laboratoire. Cet investissement fera de la France le premier pays contributeur aux essais cliniques du groupe en Europe cette année.
  • Dans les données de santé : confiant dans l’attractivité de la France dans ce domaine, valorisée par les mesures du Conseil stratégique des industries de santé, MSD allouera jusqu’à 10 millions d’euros à des projets innovants et à des études de cohortes.
  • Dans le digital : MSD accélère ses investissements déjà nombreux en allouant 25 millions d’euros supplémentaires à la transformation digitale de l’entreprise, faisant de la France le pays pionnier de l’accélération digitale du Groupe.

Le groupe MSD annonce également que sa filiale, Aptus Health, dédiée au développement des activités digitales à destination des acteurs de santé, va créer 50 % d’emplois directs de plus que prévu lors de l’annonce de son installation en France en 2016. Dans l’année qui vient, 50 emplois supplémentaires seront créés dans notre pays.

À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA, laboratoire biopharmaceutique leader dans le monde, qui invente et met au point des médicaments et des vaccins ciblant les maladies les plus difficiles à traiter. MSD se donne pour objectif d’apporter aux patients et aux professionnels de santé une offre de santé globale et innovante, composée à la fois de médicaments – principalement dans cinq aires thérapeutiques majeures (cardio-métabolisme, vaccins, oncologie, hôpital et immunologie) – et de solutions et services, en particulier digitaux. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur Twitter et LinkedIn.

Gustave Roussy et MSD France ont signé un accord d’alliance stratégique dans le domaine de l’oncologie, d’une durée de trois ans, visant à renforcer leur collaboration en recherche clinique. L’objectif est d’accroître la participation de Gustave Roussy dans les programmes internationaux de recherche et de développement clinique de MSD France et ainsi de favoriser un accès plus précoce et plus large pour les patients en France aux molécules innovantes développées par MSD.

Premier centre européen de lutte contre le cancer, Gustave Roussy occupe une place déterminante dans les programmes de recherche et de développement internationaux de MSD.

En 2017, plus de 50% des études cliniques internationales en oncologie de MSD en France ont été réalisées en partenariat avec Gustave Roussy. Cette collaboration porte sur 32 études internationales, toutes phases confondues, mobilisant 14 équipes d’investigation au sein des comités pluridisciplinaires d’organes et des essais précoces de l’institution. Le développement de l’immunothérapie en oncologie, en particulier du pembrolizumab, est mené depuis plus de 4 ans dans le cadre d’efforts conjoints des équipes de Gustave Roussy et de MSD France dans plus de 20 cancers différents (de l’adulte et de l’enfant), tumeurs solides et hémopathies malignes.

Afin d’accroître leur collaboration en recherche clinique, l’accord signé entre Gustave Roussy et MSD France inclut :

  • une réflexion commune sur le développement précoce des molécules issues du pipeline MSD, grâce à la mise en place de comités scientifiques conjoints ;
  • une collaboration optimisée sur les essais cliniques promus par MSD et confiés aux équipes de Gustave Roussy ;
  • le partage d’indicateurs d’activité et de performance communs relatifs aux essais cliniques en oncologie ;
  • un cadre de discussion pour l’élaboration et la conduite d’études translationnelles et précliniques.

« L’accord stratégique signé avec Gustave Roussy est une nouvelle démonstration de l’engagement de MSD dans la recherche clinique en France, en particulier en oncologie, la France étant le premier contributeur à la R&D de notre groupe en Europe » a souligné Cyril Schiever, président de MSD France. « Cette collaboration renforcée va nous permettre d’accélérer la découverte de molécules innovantes en oncologie et de favoriser un accès privilégié aux programmes de développement précoce en oncologie de MSD » a-t-il ajouté.

« Le partenariat conclu avec MSD permet à Gustave Roussy d’accélérer l’innovation thérapeutique pour nos patients, en particulier dans le domaine de l’immunothérapie où des progrès majeurs ont été obtenus récemment, ouvrant la voie à des combinaisons encore plus efficaces dans de multiples types de cancers et d’hémopathies malignes » a expliqué le Professeur Alexander Eggermont, directeur général de Gustave Roussy.

Dans un environnement mondial toujours plus compétitif, l’accord conclu entre Gustave Roussy et MSD France vient renforcer le rayonnement et l’attractivité de la France dans le développement d’innovations thérapeutiques en oncologie.


À propos de Gustave Roussy

Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, constitue un pôle d’expertise global contre le cancer entièrement dédié aux patients. Il réunit 3 100 professionnels dont les missions sont le soin, la recherche et l’enseignement. www.gustaveroussy.fr


À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA, laboratoire biopharmaceutique leader dans le monde, qui invente et met au point des médicaments et des vaccins ciblant les maladies les plus difficiles à traiter. MSD se donne pour objectif d’apporter aux patients et aux professionnels de santé une offre de santé globale et innovante, composée à la fois de médicaments – principalement dans cinq aires thérapeutiques majeures (cardio-métabolisme, vaccins, oncologie, hôpital et immunologie) – et de solutions et services, en particulier digitaux. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur twitter.com et LinkedIn.

L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris et MSD France ont signé un accord-cadre d’une durée de trois ans visant à créer les conditions d’une collaboration optimisée en recherche clinique. L’objectif est de renforcer la participation de l’AP-HP dans les programmes internationaux de recherche et de développement clinique de MSD.

Par l’excellence de ses équipes et l’efficacité de son infrastructure, l’AP-HP offre un cadre de premier plan pour les activités de recherche clinique européenne et internationale. A ce titre, l’institution occupe une place majeure dans les programmes de recherche et de développement internationaux de MSD.

En 2017, près de 50% des études cliniques internationales de MSD en France sont réalisées en partenariat avec les établissements de l’AP-HP. Cette collaboration porte sur 45 études internationales, mobilisant 81 équipes d’investigation dans 13 établissements.

L’AP-HP et MSD France ont signé cet accord-cadre pour optimiser leur collaboration en recherche clinique. Il inclut :

  • une réflexion commune pour un guichet unique de faisabilité des programmes d’études ;
  • la coordination entre l’AP-HP et MSD France aux étapes clés des projets de recherche clinique, notamment à travers l’identification des centres et le recrutement des patients dans les essais ;
  • l’animation de groupes thématiques pour co-développer l’innovation en recherche clinique ;
  • l’élaboration et le partage d’indicateurs d’activité et de performance communs relatifs aux essais cliniques confiés à l’AP-HP.

Dans un environnement mondial toujours plus compétitif, l’accord conclu entre l’AP-HP et MSD France vient renforcer le rayonnement et l’attractivité de la France an matière de recherche clinique et la performance de notre écosystème national de recherche. « MSD investit chaque année plus de 7 milliards de dollars en recherche et développement au niveau mondial et réalise plus de 10% de ses essais cliniques en France, ce qui fait de notre pays le second contributeur, après les Etats-Unis, à la R&D du groupe » a souligné Dominique Blazy, directeur médical chez MSD France. « La coopération renforcée entre l’AP-HP et notre laboratoire va permettre d’accélérer la découverte de nouvelles molécules dans les aires thérapeutiques où les besoins sont les plus pressants, notamment en oncologie » a-t-il ajouté. Pour l’AP-HP, premier centre de recherche clinique en Europe qui occupe une place centrale dans le dispositif français de recherche clinique et qui est un partenaire privilégié des industries de santé, des universités et des organismes de recherche, ce partenariat découle naturellement de la mise en oeuvre de son plan stratégique 2015-2019 et du rapport sur la prévention des conflits d’intérêts. L’AP-HP souhaite développer ses partenariats industriels en matière de recherche, dans une démarche de complémentarité entre acteurs publics et privés, et d’attractivité de la recherche française. Ce partenariat contribue à ce que l’AP-HP assure pleinement son rôle en matière d’innovation, en permettant notamment aux professionnels et aux patients d’accéder à l’innovation et participe activement au progrès médical, conformément à sa triple mission de soins, d’enseignement et de recherche.


À propos de l’AP-HP

L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire, acteur majeur de la recherche clinique en France et en Europe mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Île-de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA, laboratoire biopharmaceutique leader dans le monde, qui invente et met au point des médicaments et des vaccins ciblant les maladies les plus difficiles à traiter. MSD se donne pour objectif d’apporter aux patients et aux professionnels de santé une offre de santé globale et innovante, composée à la fois de médicaments – principalement dans cinq aires thérapeutiques majeures (cardio-métabolisme, vaccins, oncologie, hôpital et immunologie) – et de solutions et services, en particulier digitaux. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur Twitter et LinkedIn.

MSD lance C’Partner,
nouvel allié digital pour une prise en charge optimale de la maladie

Avec le lancement de C’Partner, première application mobile destinée aux patients atteints d’une hépatite C et son site internet associé, le laboratoire MSD poursuit son engagement pionnier dans la lutte contre la maladie.

  • MSD, acteur engagé pour l’élimination de l’hépatite C en France

L’accès de tous les patients aux traitements innovants contre l’hépatite C chronique a bouleversé la prise en charge de la maladie dans notre pays. Pour contribuer à l’élimination de la maladie, le laboratoire MSD France propose, outre ses traitements innovants, une solution contribuant à l’observance thérapeutique.

« Les nouveaux traitements constituent une avancée majeure pour les patients qui, en quelques semaines, voient une amélioration spectaculaire de leur état de santé. Pour autant, les enjeux aujourd’hui sont de favoriser l’accès aux traitements et d’assurer l’observance thérapeutique pour favoriser la guérison » a souligné le Pr. Vincent Leroy, chef de service Hépato-gastroentérologie au CHU Grenoble Alpes.

  • Une étude qui confirme les besoins et les attentes en termes d’accompagnement

Une enquête réalisée par l’institut Ifop(*) et portant sur l’accompagnement des patients atteints de VHC vient confirmer l’utilité de C’Partner. D’après les résultats de cette enquête, près de 2 patients sur 3 considèrent qu’un accompagnement pour optimiser la réussite des traitements est un enjeu majeur ou important. Pour les médecins et pour les patients, pallier le manque de connaissances et d’informations sur la maladie doit permettre d’améliorer le suivi du traitement.

Le web et le digital sont perçus comme les canaux les plus adaptés. 48% des patients pensent qu’un site web dédié à l’hépatite C répond au besoin, et 2 sur 5 sont intéressés par une application mobile pour le suivi de leur prise en charge. Pour les patients, la fonctionnalité la plus importante est de pouvoir mettre à jour leur état de santé et de soumettre des commentaires (57%). Les médecins, quant à eux, plébiscitent une fonctionnalité de rappels pour la prise de médicament (76%) afin de favoriser l’observance thérapeutique des patients.

  • C’Partner, une solution inédite pour optimiser le parcours de soin des patients atteints d’hépatite C

Le site web (www.cpartner.fr) et l’application C’Partner (disponible sur App Store et Android) permettent aux utilisateurs d’accéder à des fiches pratiques sur l’hépatite C et de géolocaliser les centres de dépistage gratuits les plus proches. Les deux plateformes digitales leur offrent des outils de suivi de leur traitement : rappels, suivi de l’état de santé, examens et rendez-vous. L’objectif étant de maximiser le bénéfice thérapeutique des traitements, de favoriser l’observance et de minimiser les risques de re-contamination. « Après avoir contribué à l’accès universel aux traitements dès janvier 2017, nous voulons accompagner au mieux les patients dans l’optimisation de leur prise en charge » a déclaré Dorothée Furon, directrice Hôpital chez MSD France. « C’Partner est une nouvelle démonstration de l’engagement continu de MSD France en vue de l’élimination de la maladie en France à l’horizon 2025. » Le laboratoire MSD a lancé son dernier traitement contre l’hépatite C chronique chez l’adulte en janvier 2017 à travers une approche cliniquement et économiquement responsable.


À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France, laboratoire pharmaceutique fondé sur la recherche, est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA, laboratoire biopharmaceutique leader dans le monde, qui invente et met au point des médicaments et des vaccins ciblant les maladies les plus difficiles à traiter. MSD se donne pour objectif d’apporter aux patients et aux professionnels de santé une offre de santé globale et innovante, composée à la fois de médicaments – principalement dans cinq aires thérapeutiques majeures (cardio-métabolisme, vaccins, oncologie, hôpital et immunologie) – et de solutions et services, en particulier digitaux. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur Twitter et LinkedIn.

Notes :
(*) Enquête Ifop pour MSD. Accompagnement des patients atteints de VHC. 29 Août 2017.

INFC-1232483-0000 – Septembre 2017

La campagne #Vaccineswork (les vaccins, ça marche !)
visant à élargir l’accès aux vaccins est lancée !

La Semaine mondiale de la vaccination 2017 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui se déroule du 24 au 30 avril, a pour thème #vaccineswork (les vaccins, ça marche !), mot d’ordre destiné à sensibiliser tous les acteurs de santé et le grand public à l’importance de l’augmentation de la couverture vaccinale, pour mieux protéger les enfants, les adolescents et les adultes contre les maladies évitables.

« Les vaccins jouent un rôle majeur de santé publique, mais des milliers de personnes ne sont toujours pas vaccinées dans notre pays et restent vulnérables à des maladies évitables » a déclaré Boris Danilovic, directeur exécutif de MSD Vaccins. « Chez MSD Vaccins, nous avons une mission historique et essentielle à assumer aux côtés des pouvoirs publics : celle de contribuer à augmenter la couverture vaccinale en France et à recréer la confiance au sein de la population et chez les acteurs de santé », a-t-il ajouté.

La vaccination est considérée comme l’une des plus grandes victoires modernes en matière de santé publique. Aujourd’hui, elle permet de prévenir plus de 30 maladies. En tant que leader mondial de la vaccination, le laboratoire MSD contribue à protéger la santé des populations du monde entier en mettant à disposition un large portefeuille de vaccins, qui permettent la prévention des maladies contagieuses à tous les âges de la vie.

« Prévenir, traiter, guérir : telle est notre ambition chez MSD, et les vaccins sont une composante majeure du pilier préventif de cet engagement » a déclaré Cyril Schiever, président de MSD France et de MSD Vaccins. « Grâce à nos vaccins, et en nous appuyant sur l’ensemble des expertises de MSD, nous nous attachons à être un acteur majeur de la prévention par la vaccination et à jouer pleinement notre rôle de santé publique en France», a-t-il souligné.

Le Plan d’action mondial de l’OMS pour les vaccins (GVAP) est cette année à mi-parcours. Le GVAP a pour objectif de renforcer les schémas de vaccination de routine pour :

  • atteindre les cibles en matière de couverture vaccinale ;
  • accélérer le contrôle des maladies évitables par la vaccination ;
  • introduire de nouveaux vaccins améliorés et stimuler la recherche et le développement pour mettre au jour une nouvelle génération de vaccins et de technologies.

« Notre laboratoire a joué un rôle pionnier dans l’histoire de la vaccination. Depuis plus de 100 ans, nous contribuons à la découverte, au développement, à la production et à la mise à disposition de vaccins innovants » a souligné Boris Danilovic, directeur exécutif de MSD Vaccins. « Aujourd’hui, MSD développe de nouvelles générations de vaccins toujours plus efficaces – par exemple dans la prévention du cancer du col de l’utérus » conclut Boris Danilovic.

La semaine mondiale de la vaccination est une campagne annuelle de sensibilisation à l’échelle mondiale lancée en 2012 par l’OMS, avec pour objectif ultime de promouvoir l’utilisation des vaccins afin de contribuer à protéger les populations contre les maladies à tous les âges de la vie.


À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA, laboratoire biopharmaceutique leader dans le monde, qui invente et met au point des médicaments et des vaccins ciblant les maladies les plus difficiles à traiter. MSD se donne pour objectif d’apporter aux patients et aux professionnels de santé une offre de santé globale et innovante, composée à la fois de médicaments – principalement dans cinq aires thérapeutiques majeures (cardio-métabolisme, vaccins, oncologie, hôpital et immunologie) – et de solutions et services, en particulier digitaux. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur twitter.com/MSDFrance.

FREGAT (FRench Esophageal and GAastric Tumors) est la base de référence clinico-biologique des cancers oesogastriques en France. Avec déjà plus de 1350 personnes répertoriées dans la base, le projet prévoit d’inclure 500 patients supplémentaires par an et de les suivre tout au long de leur maladie. Cette cohorte a pour but de collecter de façon prospective des données cliniques, biologiques, tumorales, de qualité de vie et de sciences humaines et sociales ainsi que des échantillons sanguins et tumoraux. L’objectif est de mener une recherche sur les causes de résistance aux traitements pour mieux comprendre le parcours de soin de ces patients et mettre au point de nouveaux traitements.

Le CHRU de Lille, accompagné dans sa démarche par Inserm Transfert, vient de signer une convention de partenariat de 4 ans avec le laboratoire MSD France dans le cadre de la cohorte FREGAT. Pendant cette période, MSD France mènera des projets de recherche en s’appuyant sur le corpus de données et d’échantillons de FREGAT.

Grâce à un soutien financier de l’Institut National du Cancer et à l’investissement du CHRU de Lille en matière de recherche, la base FREGAT a été lancée en 2012. Elle résulte d’une expertise et de connaissances acquises lors de la constitution de précédentes bases clinico-biologiques multicentriques nationales en cancérologie.

Promue par le CHRU de Lille, sous la responsabilité scientifique des Professeurs Christophe Mariette et Antoine Adenis, FREGAT est conçue comme une plateforme de recherche ouverte à l’ensemble de la communauté scientifique publique et privée. FREGAT fédère la très grande majorité des équipes cliniques des CHRU et des Centres de Lutte Contre le Cancer en France qui prennent en charge la majorité de ces cancers. Elle s’appuie par ailleurs sur de nombreux réseaux professionnels et groupes coopérateurs existants tels que la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD), la Fédération de Recherche EN Chirurgie (FRENCH), le groupe hospitalier Unicancer et la fondation d’Aide et Recherche en Cancérologie Digestive (ARCAD).

« Cette cohorte, ouverte aux inclusions depuis 2015, est un véritable succès avec à ce jour plus de 1350 patients et plus de 10 000 échantillons biologiques collectés, associés à de nombreux projets de recherche nationaux et internationaux » commente le Pr Christophe Mariette, Responsable du service de chirurgie générale et digestive du CHRU de Lille

« Avec ses partenaires académiques, hospitaliers et industriels réunis dans le domaine du Cancer au sein du programme scientifique SIRIC Oncolille, le CHRU participe à la politique de recherche du campus hospitalo-universitaire lillois qui soutient l’excellence scientifique et favorise l’émergence de nouveaux talents, d’innovations en santé et de nouvelles approches. Conscient de l’enjeu stratégique que constitue le développement et la professionnalisation des cohortes pour la recherche, le CHRU de Lille investit et promeut ces initiatives dans une logique de partenariats nationaux, européens et internationaux » indique Mme Amélie Herbaut-Lecocq, Directrice du Département de la Recherche en Santé du CHRU de Lille.

« Dans le domaine du cancer, nous avons l’espoir que de plus en plus de patients bénéficieront des nouvelles solutions thérapeutiques telles que les immunothérapies. Celles-ci pourraient permettre à l’avenir de chroniciser la maladie, bouleversant la chaîne de soins et la prise en charge du patient, notamment en ambulatoire. D’où notre approche globale chez MSD : si la mise au point de traitements innovants est notre coeur de métier, nous entendons aussi contribuer à l’optimisation des parcours de soins au bénéfice du patient, y compris dans sa qualité de vie. Et c’est l’objectif que nous poursuivons à travers ce partenariat dans le cadre de FREGAT dont nous sommes très fiers. Ce partenariat repose aussi sur une conviction forte : face à la complexité de la recherche médicale, les avancées scientifiques passent aujourd’hui par l’approche collaborative. MSD s’inscrit pleinement dans cette dynamique en développant de nombreux partenariats avec les grandes institutions académiques françaises » a déclaré Cyril Schiever, Président de MSD France.

« En matière de cohortes et de santé publique, Inserm Transfert est convaincue de l’apport stratégique et de la pertinence de l’approche public-privé. Notre expertise en transfert de connaissances nous a permis de dessiner un modèle de partenariat entre académiques et industriels reposant sur une proposition de valeur réciproque qui démontre la valeur du projet, contribue à son déroulement efficace et renforce sa valorisation sociétale. Il est garant du respect des bonnes pratiques en matière de protection des données et des personnes.» conclut Pascale Augé, Président du directoire d’Inserm Transfert.

À propos du CHRU de Lille

Le CHRU de Lille figure parmi les plus grands établissements hospitalo-universitaires de France, réunissant une communauté de plus de 16 000 professionnels dont l’expertise pluridisciplinaire dans le domaine de la recherche, de l’innovation et des soins est reconnue sur le plan international. Le CHRU de Lille est un opérateur scientifique avec cinq thématiques de recherche structurées : les maladies métaboliques et cardiovasculaires, l’inflammation, l’infection et l’immunité, les neurosciences, le cancer et les technologies de santé et du médicament. En 2016, l’établissement a été le promoteur de 360 essais cliniques actifs et a inclus plus de 8 000 patients dans le cadre d’essais cliniques réalisés au sein des services de soins et de structures dédiées à l’activité de recherche.

À propos d’Inserm Transfert

Filiale de droit privé de l’Inserm fondée en 2000, Inserm Transfert SA gère l’intégralité de la valorisation et du transfert des connaissances issues des laboratoires de recherche de l’Inserm vers l’industrie, de la déclaration d’invention au partenariat industriel. Inserm Transfert propose aussi ses services dans le montage et la gestion de projets européens et internationaux, de projets de grande envergure en épidémiologie et en santé publique. Depuis 2009, elle gère une enveloppe de maturation. Enfin, elle dispose d’un fonds d’amorçage dédié aux sciences de la vie, Inserm Transfert Initiative. www.inserm-transfert.fr

À propos de MSD

Présent en France depuis 1961, MSD France, laboratoire pharmaceutique fondé sur la recherche, est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA. MSD a pour objectif de mettre à disposition des patients et des professionnels de santé une offre globale et innovante de santé, composée à la fois de médicaments – principalement dans cinq aires thérapeutiques majeures (cardio-métabolisme, vaccins, oncologie, hôpital et immunologie) – et de solutions et services, en particulier digitaux. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur twitter.com/MSDFrance et linkedin.com/company/msd-france.

MSD a inauguré aujourd’hui les locaux de MSD Vaccins à Lyon en présence de David KIMELFELD, premier vice-président de la Métropole de Lyon, en charge de l’économie, de Françoise GROSSETETE, députée au Parlement européen, et de plusieurs autres élus et personnalités lyonnaises. Opérante depuis le 1er janvier 2017 et regroupant près de 200 collaborateurs, la société MSD Vaccins met à disposition des patients et des professionnels de santé 9 vaccins issus du portefeuille MSD. Ces vaccins offrent des solutions de prévention couvrant tous les âges de la vie : nourrissons, adolescents, adultes.

« Notre objectif est de contribuer, aux côtés des autorités sanitaires, à l’augmentation de la couverture vaccinale en France pour protéger la santé de la population. Avec cette nouvelle activité basée à Lyon, MSD renforce son rôle majeur d’acteur de santé publique en matière de prévention dans notre pays » a déclaré Cyril SCHIEVER, président de MSD France et de MSD Vaccins. S’agissant du choix de la métropole lyonnaise pour implanter cette nouvelle activité, Cyril SCHIEVER a précisé que « sous l’impulsion des pouvoirs publics locaux, Lyon est aujourd’hui un pôle d’excellence dans les sciences du vivant. Nous sommes ravis de rejoindre cet écosystème scientifique dynamique, avec la volonté forte d’y développer de nouveaux partenariats ».

Gérard COLLOMB, Président de la Métropole de Lyon, et David KIMELFELD se sont félicités de « l’arrivée à Lyon d’un nouvel acteur majeur dans le domaine des vaccins. Cette décision illustre l’attractivité de notre territoire pour de grandes entreprises internationales et valide la stratégie mise en place depuis plusieurs années : faire de Lyon un cluster incontournable en France dans les sciences de la vie ». Françoise GROSSETETE s’est réjouie de « cette implantation, à Lyon, d’un laboratoire de premier plan. Cela démontre une nouvelle fois que la Métropole est une place forte pour les industries de santé au niveau européen ».

Pionnier en vaccinologie, MSD développe depuis plus de 100 ans des vaccins innovants qui protègent les populations contre de nombreuses infections telles que le papillomavirus humain. Les vaccins sont une des quatre aires thérapeutiques prioritaires de MSD au niveau mondial, aux côtés du diabète, de l’oncologie et des médicaments à l’hôpital. En France, l’activité vaccins était auparavant assurée par la co-entreprise Sanofi Pasteur MSD, une entité créée en 1994 entre MSD et Sanofi Pasteur. Couvrant 19 pays d’Europe, elle a pris fin le 31 décembre 2016, chacun des deux laboratoires gérant désormais de manière indépendante son portefeuille de vaccins.


À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France, laboratoire pharmaceutique fondé sur la recherche, est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA.
MSD France a pour objectif de mettre à disposition des patients et des professionnels de santé une offre globale et innovante de santé, composée à la fois de médicaments – principalement dans cinq aires thérapeutiques majeures (cardio-métabolisme, vaccins, oncologie, hôpital et immunologie) – et de solutions et services, en particulier digitaux. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur twitter.com/MSDFrance.

« TUP : Trouver Un Préservatif », la première application smartphone de géolocalisation des points de distribution de préservatifs et des lieux de dépistage du VIH, a été téléchargée plus de 115 000 fois en France depuis son lancement (115 431, le 29 novembre 2016) !

En s’inscrivant dans l’objectif endossé par de nombreuses villes du monde d’éliminer le Sida d’ici à 2030, l’application TUP permet de combler le manque d’information et de prévention face aux rapports sexuels à risques.

« En lançant TUP, notre Laboratoire, pionnier et historiquement engagé dans la lutte contre le Sida, avait pour ambition de contribuer d’une manière inédite à cet enjeu majeur de santé publique. Nous sommes heureux de voir son succès et contents de répondre à l’attente du public. TUP est devenu ce que nous espérions avec notre partenaire HF prévention : le premier portail de santé sexuelle », souligne le Docteur Golriz Pahlavan-Grumel, directrice médicale aire thérapeutique Hôpital de MSD France.

Lancée par MSD France en partenariat avec l’association HF Prévention, l’application TUP a été primée à de nombreuses reprises, et dernièrement lors de la 27ème Nuit des Caducées. L’application, qui a comme marraine la médecin et journaliste Marina Carrère d’Encausse, entend contribuer à l’amélioration de la santé sexuelle des Français, en prévenant les infections sexuellement transmissibles (IST) et en encourageant leur dépistage.

Concrètement, l’application TUP propose :

  • La géolocalisation des centres de dépistage du VIH (gratuits ou payants) étendue aux DOM-TOM
  • Un agenda des évènements en cours et à venir concernant le dépistage et la prévention
  • La géolocalisation du TUP Truck, camion de promotion de l’application et de distribution de préservatifs
  • Des fiches pratiques :
    • sur la contraception d’urgence
    • sur les vaccins contre l’hépatite A, l’hépatite B et le papillomavirus
    • sur les nouvelles méthodes de dépistage de l’infection par le VIH
    • sur les IST (chlamydia, gonocoque et syphilis)
    • sur le traitement post-exposition au risque VIH
  • Des flashs d’actualité sur la prévention
  • La géolocalisation exhaustive des lieux de distribution et de vente de préservatifs (gratuits ou payants)
  • Des conseils sur l’utilisation du préservatif, masculin et féminin

Dotée d’un design ludique et d’un contenu interactif riche en images, infographies et animations, la nouvelle version de TUP dispose d’une ergonomie optimiséeParticipative, elle permet à chaque utilisateur de compléter ou corriger des informations manquantes ou erronées concernant les lieux de distribution des préservatifs et de dépistage.

L’application TUP a été conçue par le laboratoire MSD France en partenariat avec l’association HF Prévention.

A propos de HF Prévention

HF Prévention est une association qui promeut et/ou réalise des actions d’information envers tout public concernant les maladies chroniques, les affections de longue durée (diabète, maladies cardiovasculaires, obésité, etc..), mais aussi concernant les moyens de se prémunir et les modes de contaminations notamment pour les IST, le VIH et les hépatites.

Depuis plus de 10 ans, HF Prévention mène des actions de promotion de la santé et de réduction des risques liés aux IST – Infections Sexuellement Transmissibles – et au virus du sida. Ces actions s’inscrivent dans une volonté d’accessibilité à tous types de publics, quels que soient leur sexualité et leurs choix de vie.


À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France, laboratoire pharmaceutique fondé sur la recherche, est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA.
MSD France a pour objectif de mettre à disposition des patients et des professionnels de santé une offre globale et innovante de santé, composée à la fois de médicaments – principalement dans cinq aires thérapeutiques majeures (cardio-métabolisme, vaccins, oncologie, hôpital et immunologie) – et de solutions et services, en particulier digitaux. Dans la lutte contre le VIH, MSD est un partenaire engagé depuis plus de 30 ans. 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur twitter.com/MSDFrance et linkedin.com/company/msd-france.

À l’occasion de la journée mondiale du diabète 2016 qui, cette année, met en avant l’importance du dépistage des personnes atteintes de diabète de type 2, MSD France, connu sous le nom de Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, É-U aux États-Unis et au Canada, réaffirme son engagement de long terme auprès des patients souffrant de cette maladie.

Dans ce cadre, MSD met l’accent sur plusieurs de ses programmes d’accompagnement des professionnels de santé et des patients, mis en place dans de nombreux pays pour sensibiliser les populations au diabète de type 2 et promouvoir l’importance d’une gestion efficace de la glycémie. Le diabète est l’une des aires thérapeutiques majeures et prioritaires de MSD. Grâce à sa R&D et ses partenariats, le laboratoire renforce en continu son action pour faire évoluer la prise en charge du diabète.

Le diabète est une maladie chronique évolutive qui touche environ 415 millions d’adultes dans le monde entier.1 Cette maladie est considérée comme l’un des plus importants défis de santé publique du 21ème siècle.1 En 2015, le coût mondial du traitement du diabète et des complications associées à la maladie a été estimé à 673 milliards de dollars.*1 Les complications liées au diabète incluent les maladies cardiaques, les AVC, l’insuffisance rénale, la cécité et l’amputation des membres inférieurs.2 Pourtant, des dépistages réguliers et un contrôle de la glycémie efficace peuvent contribuer à réduire ces risques de complications.2,3

« Le diabète est une maladie grave qui touche plus de 3 millions de personnes en France1. La journée mondiale du diabète permet de sensibiliser la population à l’importance d’un diagnostic et d’une prise en charge précoces du diabète. L’objectif est de réduire les risques de complications graves de la maladie», a déclaré le docteur Sylvie Dejager, directeur médical de l’aire thérapeutique Cardio-métabolisme chez MSD France. « MSD France est engagé de longue date dans ce combat en développant notamment des programmes d’accompagnement des patients et des professionnels de santé », a-t-elle ajouté.


MSD France, un laboratoire engagé concrètement dans la lutte contre le diabète

Au-delà de son offre thérapeutique, MSD France innove en continu avec des services qui contribuent à l’optimisation du parcours de soins et de la prise en charge des patients diabétiques.

Le laboratoire dispose d’une équipe dédiée qui travaille avec les professionnels de santé pour bâtir des solutions sur-mesure leur permettant d’améliorer leur pratique médicale et leur coordination. A titre d’exemple, MSD France a développé des formations spécifiques pour les pharmaciens d’officine, visant à aider ces derniers dans leur rôle d’accompagnement et de suivi des patients diabétiques de type 2. A la clé, une meilleure adhérence des patients aux traitements et une prise en charge améliorée.

MSD France accompagne aussi les patients au quotidien, notamment grâce à des solutions digitales. Avec l’application DiabetoPartner, développée en collaboration avec la Fédération Française des Diabétiques, le laboratoire offre aux patients diabétiques de type 2 un outil leur permettant de mieux suivre leur maladie (rappel des rendez-vous médicaux, des prises de médicaments, conseils nutritionnels, activité physique, etc.).

Le laboratoire MSD France met toute son expertise et ses technologies au service des patients, des médecins, des pharmaciens et des acteurs du système de santé, pour les aider à optimiser le parcours de soins et la prise en charge du diabète.


L’action de MSD pour soutenir les patients diabétiques dans d’autres pays du monde

Ces dernières années, MSD a lancé de multiples initiatives dans le monde pour sensibiliser les populations au diabète de type 2 et aider à améliorer la prise en charge de la maladie. On peut citer par exemple :

Aux États-Unis, MSD a lancé l’America’s Diabetes Challenge: Get To Your Goals, afin d’encourager les patients souffrant de diabète de type 2 à fixer, avec leur médecin, un taux d’HbA1c à atteindre (taux moyen de sucre dans le sang sur les deux-trois derniers mois) et à tenir cet objectif. Cette campagne MSD encourage les patients à savoir identifier s’ils sont exposés à un risque d’hypoglycémie (taux faible de glucose) et à être capable de réduire ce risque. Depuis 2014, l’America’s Diabetes Challenge a parcouru les États-Unis en interagissant avec les patients et leurs proches et, en 2016, en encourageant quiconque souffrant de diabète de type 2 à partager son histoire sur AmericasDiabetesChallenge.com. À ce jour, des centaines de personnes ont ainsi pu partager le fait d’avoir réussi à atteindre le taux d’HbA1c qu’ils se sont fixés.

A l’instar des initiatives menées par le laboratoire MSD aux États-Unis, de nombreuses autres actions sont menées dans différents pays (au Japon, en Allemagne, mais aussi au Mexique…) pour améliorer la prise en charges des patients diabétiques.


À propos de la Journée mondiale du diabète

La Journée mondiale du diabète a été créée par la Fédération internationale du diabète et l’Organisation mondiale de la santé en 1991. En 2006, elle est devenue une journée mondiale officielle des Nations Unies et est désormais célébrée le 14 novembre.3 Pour plus d’informations, visitez le site web de la Journée mondiale du diabète:


À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France, laboratoire pharmaceutique fondé sur la recherche, est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA. MSD France a pour objectif de mettre à disposition des patients et des professionnels de santé une offre globale de santé innovante, composée à la fois de médicaments, principalement dans quatre grandes aires thérapeutiques – oncologie, cardio-métabolisme, hôpital, immunologie – et de solutions et de services, en particulier dans le digital. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur twitter et linkedin.

* Ratio dépenses de santé totales/coût du diabète, R=2​
1 – Données épidémiologiques, Prévalence et incidence du diabète : Institut de Veille Sanitaire (InVS), 2015

Références :
1) International Diabetes Federation Diabetes Atlas. 7ème édition 2015 : http://www.idf.org/idf-diabetes-atlas-seventh-edition. [Dernier accès en octobre 2016.]
2) Centers for Disease Control and Prevention. National Diabetes Statistics Report: Estimates Of Diabetes And Its Burden In The United States, 2014. Atlanta, GA: É.-U. https://www.cdc.gov/diabetes/pubs/statsreport14/national-diabetes-report-web.pdf. [Dernier accès en octobre 2016]
3) International Diabetes Federation, World Diabetes Day, Eyes on Diabetes, 2016. http://www.idf.org/wdd-index/toolkit/EN/IDF_WDD_interactive_toolkit_static_EN.pdf [Dernier accès en octobre 2016]

600 collaborateurs de MSD France se mobilisent aujourd’hui pour participer à la première édition de My Solidarity Day, la 1ère journée de volontariat organisée par MSD France sous le signe de la générosité, pour venir en aide à 31 associations caritatives partenaires de l’événement et localisées dans dix grandes agglomérations françaises.

Apporter du bon à ceux qui en ont besoin sur ses heures de travail… Avec My Solidarity Day, MSD France se donne l’ambition d’incarner sa responsabilité sociétale au travers de l’engagement volontaire et solidaire de ses collaborateurs sur une journée. Inédit chez MSD, l’événement concrétise d’une nouvelle manière l’engagement du laboratoire au service du « Vivre mieux », sa signature.

Dans le cadre de cet événement, MSD France prend le parti de soutenir un éventail de causes très diverses, sur tout le territoire national : aide aux mamans et aux femmes en difficulté, soutien aux patients, aux personnes handicapées ou âgées, lutte contre la précarité, accompagnement de jeunes en réinsertion, travaux de réaménagement et d’embellissement, préparation de repas pour personnes en grande précarité, coaching professionnel, ateliers pour enfants déshérités…. Pour cela, le laboratoire a noué des partenariats avec de nombreuses associations : UNICEF, Croix-Rouge, Valentin Haüy, mais aussi des organisations moins connues telles que Food 2 Rue ou L’Enfance de l’art.

En se faisant aider par Unis-Cité Solidarité Entreprises pour organiser la logistique de cette journée, MSD France contribue à financer des actions de réinsertion de jeunes en difficulté. Dans une dynamique vertueuse, Unis-Cité Solidarité Entreprises reverse en effet l’intégralité de ses revenus à Unis-Cité, une association d’intérêt général née en 1994, pionnière du Service civique en France.

« Je suis particulièrement fier de cette grande journée de solidarité MSD et de tous les collaborateurs qui y participent. Le lancement de la première édition de My Solidarity Day est l’expression d’une démarche forte de notre laboratoire au service du « Vivre mieux ». Cet événement permet à chacun d’entre nous de vivre une expérience unique au bénéfice des associations partenaires. Pour ma part, je suis ravi de donner de mon temps en étant mobilisé demain à leurs côtés » a déclaré Cyril Schiever, président de MSD France. « Nous nous réunissons aujourd’hui sous la bannière des valeurs de MSD, rappelant ainsi notre engagement quotidien au bénéfice des patients », a-t-il ajouté.

En permettant de comptabiliser près de 5000 heures de volontariat sur une journée, la forte implication des collaborateurs de MSD France dans les actions mises en place pour My Solidarity Day contribue à l’objectif des 125 000 heures de volontariat appelées par le Groupe au niveau mondial, dans le cadre de ses 125 ans d’existence fêtés cette année.

À propos de MSD France

Présent en France depuis 1961, MSD France, laboratoire pharmaceutique fondé sur la recherche, est la filiale de la société américaine Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA. MSD France a pour objectif de mettre à disposition des patients et des professionnels de santé une offre globale de santé innovante, composée à la fois de médicaments, principalement dans quatre grandes aires thérapeutiques – cardio-métabolisme, hôpital, immunologie, oncologie – et de solutions et de services, en particulier dans le digital. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.msd-france.com ou suivez-nous sur twitter.com/MSDFrance et linkedin.com/company/msd-france.