MSD France s’engage aux côtés de Klineo pour l’équité d’accès à l’information sur les innovations cliniques en oncologie

En 30 ans, les personnes touchées par un cancer ont augmenté de 104% chez les femmes et de 98% chez les hommes. Avec 433 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année en France1, ils sont la première cause de mortalité chez les hommes et la deuxième chez les femmes. Identifier de nouvelles options thérapeutiques pour apporter de l’espoir aux patients est ainsi un enjeu crucial, et MSD France s’y engage pleinement. Si la recherche clinique est une priorité majeure pour MSD, permettre une équité d’accès à l’information sur ces essais cliniques est également fondamental.

MSD & Klineo, ensemble pour lutter contre le cancer 

Klineo est une start-up française qui propose une solution digitale innovante permettant de faciliter la recherche et l’information sur les essais cliniques en cours.
En collaboration avec le collectif des Triplettes Roses, Klineo a dans un premier temps développé sa plateforme dans le cancer du sein triple négatif – un cancer particulièrement agressif, responsable de plus de 9 000 nouveaux cas par an.

« Klineo permet un accès facilité aux essais cliniques existants et est une source d’espoir pour bénéficier d’un traitement innovant », déclare Agnès Liard, Directrice de la Recherche Clinique chez MSD France.

Cette thématique est au cœur des engagements de MSD France qui a tenu à soutenir cette initiative aux côtés de Klineo.

Un accès facilité aux essais cliniques en oncologie pour les patients et les professionnels de santé

Grâce à son algorithme, la plateforme développée par Klineo offre plusieurs fonctionnalités facilitant les démarches des patients et de leurs médecins : 

  • Une recherche intuitive, rapide et intelligente ;
  • Des propositions d’essais cliniques en cours, générées en fonction des informations médicales du patient ;
  • Une mise en relation facilitée entre les oncologues référents et les investigateurs.

Avec cette collaboration, MSD France participe à une plus grande équité d’accès à l’innovation et donc à une chance plus importante pour les patients de trouver des alternatives thérapeutiques face au cancer du sein triple négatif. Ce partenariat vient s’ajouter à une initiative portée par MSD France visant à rendre accessible via un moteur de recherche l’ensemble de ses essais cliniques.

« Parce que l’innovation ne se limite pas à la mise à disposition d’un médicament, ce nouveau partenariat avec KLINEO renforce l’implication et l’engagement de MSD France en faveur de l’équité d’accès à l’innovation pour les patients. En permettant à tous d’accéder à une information fiable et exhaustive sur les essais cliniques en oncologie, et notamment dans le cancer du sein triple négatif, nous sommes fiers de pouvoir contribuer à soutenir un accès en santé le plus large possible. », précise Golriz Pahlavan, Directrice Médicale de MSD France.

Retrouvez tous nos essais cliniques en oncologie : www.msdessaiscliniques.fr

MSD France reconnu Best Workplace for Women

MSD France a reçu la distinction de Best Workplace for Women, après avoir obtenu plus tôt cette année la certification Great Place to Work et le label Best Place to Work.

Cette reconnaissance témoigne des efforts continus déployés par MSD France pour favoriser l’égalité des genres et créer un environnement inclusif et équitable pour ses collaboratrices. Cette distinction reflète également les politiques novatrices de l’entreprise en matière de ressources humaines et récompense ainsi ses initiatives concrètes en matière de promotion et de soutien des femmes au sein de l’organisation.

Chez MSD France, la promotion de la diversité et de l’inclusion est une priorité

L’entreprise valorise la diversité et la richesse des perspectives, et encourage ainsi activement l’inclusion des femmes à tous les niveaux de l’organisation. Des mesures concrètes ont été prises pour garantir l’équilibre de genre et promouvoir l’équité salariale, l’avancement professionnel et le développement des compétences des collaboratrices.

MSD France a adopté des politiques de recrutement égalitaires, favorisant une représentation équilibrée des femmes dans les différents postes et domaines d’expertise. Des programmes de mentorat et de parrainage ont été mis en place pour soutenir le développement de carrière des femmes et les aider à atteindre des postes de leadership. L’entreprise propose également des formations spécifiques axées sur le développement des compétences en leadership, la gestion du stress, l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, ainsi que la gestion des biais inconscients afin d’éliminer les croyances liées au genre, et ainsi favoriser une culture d’égalité des chances.

La mise en place du congé parentalité a permis par ailleurs à MSD France de supprimer les barrières inconscientes à l’embauche afin que la parentalité ne soit ni un frein, ni un complexe. Parce que la maternité peut avoir un impact sur la carrière d’une femme, ce dispositif présente des avantages conséquents, comme celui de gommer le biais du sexe lors d’un recrutement, hommes et femmes ayant désormais des droits similaires en matière de congés à l’accueil d’un enfant.

Cette distinction en tant que Best Workplace for Women décernée à MSD France souligne notre engagement en faveur d’une équité hommes-femmes dans l’environnement de travail. En 2023, MSD France a d’ailleurs obtenu 98/100 à son index d’égalité H/F.

Pour aller plus loin, découvrez les 3 axes de notre engagement RSE :

Female doctor with digital tablet talking with senior male patient in examination room
Oser s’engager pour et avec les patients
Celebration of life parent and child in garden
Oser s’engager en faveur de l’environnement
Our employees laughing at work break
Oser s’engager pour nos collaborateurs et la société

Découvrez en détail notre engagement RSE

En 2022, nous avons souhaité formaliser notre démarche RSE. En 2023, nous accélérons notre action.

Pour en savoir plus sur notre ambition et les projets à venir, nous vous invitons à télécharger notre brochure RSE.

RSE

Climat, biodiversité & santé : Jean Jouzel partage ses axes de réflexion chez MSD France

5 juin 2023

Partager cette story

.st0{fill:#00857C;}

Depuis sa création, MSD se réinvente en permanence pour accomplir sa mission première : sauver des vies. Notre démarche RSE fait invariablement écho à cette mission première : prévenir ou guérir des maladies graves et/ou chroniques, tout en préservant la santé de notre planète. C’est pourquoi, MSD France place au cœur de ses priorités la réduction de son impact environnemental.

L’implication de nos collaborateurs est la pierre angulaire de notre réussite. De nombreuses initiatives sont déployées pour les sensibiliser, les mobiliser, et les encourager à s’impliquer dans cette démarche plus vertueuse.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, MSD France a eu le plaisir d’inviter Jean Jouzel – paléoclimatologue, ancien vice-président du groupe scientifique du GIEC et spécialiste du réchauffement climatique et de ses impacts – à venir partager ses connaissances et son expertise sur les liens forts entre la santé et l’environnement. Récompensé en 2002 par la médaille d’Or du CNRS, plus haute distinction de la recherche scientifique en France, il obtient avec le GIEC le Prix Nobel de la Paix en 2007. Membre de nombreuses académies et sociétés savantes en Europe, États-Unis et Australie, il est l’auteur de plus de 250 publications scientifiques dont environ 200 sont parues dans les plus grandes revues scientifiques.

Cette intervention a également été l’occasion de fédérer nos collaborateurs autour de notre démarche RSE, comme l’évoque Aurélie Andrieux-Bonneau, Directrice Politiques de santé, Affaires publiques et Communication :

« Au-delà des engagements concrets pris par MSD pour réduire son empreinte sur l’environnement, il était important cette année de rappeler à nos collaborateurs que, collectivement, nous pouvons aller encore plus loin, encore plus vite, car comme l’expliquent les experts, “chaque demi-degré compte, chaque fraction, chaque dixième de degré compte.”

Les 3 grands axes de réflexion partagés par Jean Jouzel

Un lien établi entre les activités humaines et le dérèglement climatique

Le 6è rapport du GIEC, publié en mars 2023, établit pour la première fois la notion de certitude : la certitude que les activités humaines sont à l’origine du réchauffement de l’atmosphère, des continents et des océans. Malgré cela, pas le temps pour le pessimisme ! le message est très clair : il est impératif que chacun, à son niveau, s’engage dès maintenant pour limiter l’impact de nos activités.

Réduire, chacun à son niveau, son impact environnemental

Parce que le secteur de la santé est à l’origine de 8% des émissions de GES en France (soit 50 millions de tonnes de CO²), la décarbonation de notre industrie est une nécessité pour limiter le réchauffement climatique et faire en sorte que l’initiative se propage au sein d’autres entreprises.

L’impact du réchauffement climatique sur la santé humaine

En tant que laboratoire d’innovations, l’interdépendance du climat avec la santé humaine rend cette transition plus que nécessaire et urgente. D’ici à 2100, deux Européens sur trois seraient affectés par des catastrophes climatiques. Avec une augmentation de 4° des températures, les conséquences sur la santé pourraient devenir dramatiques (expérience de phénomènes météorologiques extrêmes, mauvaise qualité de l’air, sous-alimentation, santé physique et mentale altérée, impact négatif sur les maladies (malaria, dengue, salmonelle, maladies cardiovasculaires…)).

Agir rapidement et collectivement

Concrètement, il convient donc dès aujourd’hui d’être le plus ambitieux possible en matière de stabilisation de nos activités, afin d’atteindre la neutralité carbone le plus rapidement possible. Cela devra passer par une cohérence et une continuité des initiatives entre le devoir citoyen et ce que chacun à son niveau peut mettre en place et les mesures déployées par les entreprises, notamment en matière de transports et d’alimentation.

En participant à cette journée mondiale de l’environnement, MSD réaffirme son engagement en faveur de la protection de l’environnement, et poursuit ses efforts pour s’inscrire dans une démarche plus durable. Cet engagement a notamment été récompensé en mai dernier par l’organisme indépendant Ecovadis qui a attribué à MSD la médaille d’argent pour ses performances en matière de développement durable et de responsabilité sociale.

Pour aller plus loin, découvrez les 3 axes de notre engagement RSE :

Female doctor with digital tablet talking with senior male patient in examination room
Oser s’engager pour et avec les patients
Celebration of life parent and child in garden
Oser s’engager en faveur de l’environnement
Our employees laughing at work break
Oser s’engager pour nos collaborateurs et la société

Découvrez en détail notre engagement RSE

En 2022, nous avons souhaité formaliser notre démarche RSE. En 2023, nous accélérons notre action.

Pour en savoir plus sur notre ambition et les projets à venir, nous vous invitons à télécharger notre brochure RSE.

De nouveaux espoirs portés par l’immunothérapie

Boris Danilovic, Directeur de l’unité thérapeutique Oncologie chez MSD France, et le Dr Philippe Bonnard, Directeur médical Oncologie, détaillent la stratégie du groupe fondée sur l’innovation en immuno-oncologie.

Comment le groupe MSD se mobilise-t-il pour améliorer les traitements contre le cancer ?

Boris Danilovic. Grâce à nos travaux de recherche, nous sommes parmi les entreprises les plus engagées dans la voie de l’immunothérapie, qui révolutionne la prise en charge des patients dans de nombreux cancers. À travers 1 700 études cliniques, nous avons l’ambition d’amplifier son potentiel dans plus de 30 cancers. Nous disposons ainsi d’un pipeline prometteur, avec l’objectif d’étendre à de nouvelles tumeurs l’utilisation de nos traitements, de prolonger leur efficacité au-delà des stades avancés de la maladie et d’approfondir la réponse thérapeutique en multipliant les combinaisons de traitement, entre immunothérapies mais également en association avec des chimiothérapies ou d’autres mécanismes d’action.

Quelles sont les promesses de l’immunothérapie ?

Philippe Bonnard. Les progrès s’orientent vers les stades précoces de la maladie, avec pour objectif de remonter les lignes de traitement pour offrir aux patients de meilleures chances de survie et limiter les risques de récidive. L’immunothérapie reste par ailleurs l’approche de référence pour les cancers avancés : dans le cancer du poumon, elle a permis de doubler la proportion de patients survivant à 5 ans par rapport à une chimiothérapie standard. Pour certains cancers, on parle désormais de chronicisation de la maladie, voire de guérison ! Notre ambition vise à renforcer l’immunité avec des combinaisons IO-IO (immuno-immuno), à améliorer la sensibilité du cancer à la chimiothérapie avec des thérapies ciblées telles que les ADC (anticorps-médicaments) ou encore à cibler les mécanismes responsables d’une évolution de la maladie. Au-delà de l’immunothérapie, nous menons des travaux destinés à faire progresser les traitements à base d’ARNm, en collaboration avec Moderna.

Quels résultats communiquerez-vous lors de cette édition de l’ASCO ?

Philippe Bonnard. Des données seront présentées dans plus de 25 types de cancer pour 6 candidats médicaments approuvés ou en cours de développement, dont les résultats inédits d’un essai pour notre immunothérapie dans les stades précoces du cancer du poumon, en phase périopératoire. D’autres résultats sont attendus dans la prise en charge du mélanome et du cancer du rein.

Comment garantir l’accès des patients à l’innovation thérapeutique ?

Boris Danilovic. C’est l’une de nos préoccupations majeures et la réforme de l’accès précoce en France représente une formidable opportunité d’accélérer la mise à disposition de nos traitements. MSD France a déjà obtenu 6 autorisations d’accès précoce bénéficiant à plus de 6 000 patients, ce qui témoigne de la reconnaissance de leur valeur thérapeutique par les autorités sanitaires. C’est particulièrement important pour les patients pour lesquels les alternatives thérapeutiques restent limitées.

Quelles solutions développez-vous pour assurer le bon usage de vos innovations thérapeutiques et l’accompagnement des patients ?

Philippe Bonnard. L’arrivée de nouveaux traitements implique des changements de pratique, une adaptation des parcours de soins et une information de qualité sur le bon usage de nos médicaments, tant pour les professionnels de santé que pour les patients.

Boris Danilovic. L’accompagnement passe donc par le déploiement de solutions d’information et de suivi personnalisé. Le digital est au cœur des dispositifs que nous développons avec les associations de patients et d’autres partenaires. On peut citer notamment le site www.msdessaiscliniques.fr recensant nos essais cliniques ouverts en France en oncologie, le soutien au serious game MON IMMUNO® Poumon lancé par l’association Patients en réseau, ou le service « Parlons-nous », accessible sur le site Mon-cancer.com, qui propose d’échanger avec d’anciens patients formés à l’écoute. En collaboration avec les équipes médicales multidisciplinaires, nous contribuons ainsi à renforcer l’offre de services permettant d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients atteints de cancer, à chaque étape de la maladie.

Article extrait du dossier “Grand Angle” spécial Cancer, réalisé par CommEdition, paru le 2 juin 2023 dans le Monde daté du 03/06
Découvrez-le en cliquant ici

RSE

MSD France labellisée EcoVadis pour son engagement en matière de RSE

5 juin 2023

Partager cette story

.st0{fill:#00857C;}

Soucieux d’objectiver l’impact réel de ses engagements RSE, MSD France a fait le choix de se soumettre à l’évaluation EcoVadis, un organisme indépendant et international qui évalue les performances des entreprises en matière de développement durable et de responsabilité sociale.

Pour évaluer la qualité du système de management de la RSE d’une entreprise, EcoVadis s’appuie sur 21 critères d’éligibilité regroupés en quatre thèmes :

  • Environnement
  • Social & droits humains
  • Ethique
  • Achats responsables

Cette évaluation repose également sur des normes internationales telles que la norme ISO 26 000, le Global Reporting Initiative et le Pacte Global des Nations Unies.

MSD France intègre ainsi le TOP25 des entreprises labellisées EcoVadis et décroche la médaille d’argent dès sa première année de participation à l’évaluation.

En tant qu’entreprise engagée dans une démarche RSE forte, cette notation témoigne des engagements concrets pris par MSD France en faveur d’un modèle d’entreprise plus responsable et durable, et nous encourage à poursuivre nos actions pour améliorer encore davantage notre impact sur l’environnement, en faveur des patients, de la société et de nos collaborateurs.

"Les enjeux de la RSE sont une priorité et depuis toujours au cœur de la mission de MSD. Cette distinction EcoVadis récompense l’ensemble des efforts et des initiatives mises en place par MSD en matière de responsabilité sociale et environnementale, et elle nous encourage à poursuivre nos objectifs avec détermination."

Aurélie Andrieux-Bonneau

Directrice Politiques de santé, Affaires publiques et Communication
Female doctor with digital tablet talking with senior male patient in examination room
Oser s’engager pour et avec les patients
Celebration of life parent and child in garden
Oser s’engager en faveur de l’environnement
Our employees laughing at work break
Oser s’engager pour nos collaborateurs et la société

Découvrez nos engagements RSE

En 2022, nous avons souhaité formaliser notre démarche RSE. En 2023, nous accélérons notre action.

Pour en savoir plus sur notre ambition et les projets à venir, nous vous invitons à télécharger notre brochure RSE.

Journée mondiale de la recherche clinique : de l’ombre naît la lumière

La recherche clinique reste le premier moyen pour les patients d’accéder à l’innovation thérapeutique. En menant 138 études cliniques en France, MSD France permet ainsi à près de 3 000 patients d’avoir accès à des molécules de manière précoce, permettant parfois de répondre à des impasses thérapeutiques.

Chez MSD France, 850 collaborateurs travaillent chaque jour pour permettre à un maximum de patients de bénéficier de nos traitements, et plus particulièrement le service des Opérations Cliniques, pour inclure les patients dans les essais, et ainsi sauver des vies. S’ils travaillent dans l’ombre, leur mission est souvent synonyme de lumière pour les patients concernés. À l’occasion de la journée mondiale de la recherche clinique, découvrez le portrait de ces travailleurs de l’ombre qui contribuent à redonner une lueur d’espoir à certains patients.

Nathalie, Coordinatrice d’essais cliniques

En tant que coordinatrice d’essais cliniques, Nathalie s’assure au quotidien du bon déroulement de nos études en cours avec près de 1.000 centres. Sa mission est cruciale pour les patients : elle s’assure d’un démarrage rapide des essais, et donc d’un accès rapide aux traitements, tout en veillant à ce que les patients aient accès en permanence à toutes les informations relatives à l’essai clinique auquel ils participent.

En matière d’information des patients, depuis 2019, MSD France soumet ses documents d’information à destination des patients dans le cadre des essais cliniques en oncologie et dans le VIH à un examen systématique auprès de comités de patients. L’objectif de cette démarche est d’améliorer la qualité de l’information délivrée aux patients.

Hanane, Cheffe de projet opérations cliniques

Hanane est l’une des véritables cheffes d’orchestre des essais cliniques de MSD France. En tant que cheffe de projet opérations cliniques, elle s’assure que les études MSD France sont menées avec le plus haut niveau de qualité et en conformité avec toutes les législations dans les centres partenaires. En travaillant en étroite collaboration avec les hôpitaux, Hanane veille au bon déploiement de nos 138 essais cliniques sur le territoire français, en conformité avec la réglementation locale, européenne et internationale.

De par sa mission, elle contribue à assurer la coordination des essais cliniques MSD partout en France pour donner aux patients les moyens d’accéder à l’innovation thérapeutique rapidement.

Lucie, Responsable de recherche clinique

Lucie est cheffe de projet de recherche clinique et coordonne au quotidien le bon déroulement en France d’essais cliniques internationaux. Son atout ? Sa capacité à assurer une collaboration étroite de toute l’équipe locale chargée de mener à bien l’étude avec les centres d’investigation, avec un objectif commun de permettre aux patients français de bénéficier des traitements innovants.

À leur échelle, Lucie et tous les chefs de projet de recherche clinique de MSD France œuvrent donc à l’attractivité de la France en matière de recherche clinique, en permettant à la fois aux experts français de participer à la recherche, mais aussi l’inclusion d’un maximum de patients français dans des études internationales.

Thibault, Manager des responsables de relations site

Thibault et son équipe travaillent au quotidien pour permettre l’accès aux innovations sur l’ensemble du territoire français. En nouant des contacts étroits avec tous les hôpitaux de France, ils préparent efficacement l’arrivée des nouveaux traitements dans les nouvelles aires thérapeutiques, grâce aux expertises déployées par les médecins.

Par ce travail essentiel, MSD France veille ainsi à pouvoir faire bénéficier le plus grand nombre de patients des innovations thérapeutiques, partout sur le territoire.

Chiara, Attachée de recherche clinique

Toujours sur la route, Chiara fait le lien entre MSD et les centres aux 4 coins de la France dans lesquels sont déployés nos essais cliniques. Au quotidien, elle veille à ce que les protocoles d’essais cliniques et les bonnes pratiques cliniques soient respectés pour la sécurité des patients inclus dans nos études.

Chiara assure un rôle de référente du protocole auprès de tous les professionnels de santé impliqués dans les essais cliniques (médecins investigateurs, attachés de recherche clinique, pharmaciens et infirmiers). Chaque jour, sa mission est de les accompagner dans leur pratique pour mener à bien l’ensemble de nos essais cliniques, tout en maintenant la meilleure qualité.

Catherine, Directrice des partenariats scientifiques et des opérations médicales

Catherine et ses équipes contribuent à faire progresser la science au-delà des études cliniques en générant des données de vie réelle tout au long du cycle de vie de nos innovations thérapeutiques. Dans l’optique de développer des traitements toujours plus performants, ces données sont générées grâce au travail en lien avec 186 centres et 7 cohortes académiques.

Ces 5 dernières années, nous avons également soutenu 78 études initiées par des médecins hospitaliers.

L’objectif à terme ? Élargir la connaissance sur les innovations thérapeutiques de MSD afin d’optimiser les pratiques des professionnels de santé et ainsi, améliorer la prise en charge des patients.

Découvrez aussi le moteur de recherche d’essais cliniques de MSD France

Innovation

MSD dévoile sa série de podcasts Le Jour où j’ai osé

5 juin 2023

Partager cette story

.st0{fill:#00857C;}

Puteaux, le 24 avril 2023 – L’audace est un état d’esprit, un point de bascule qui permet d’explorer, d’expérimenter dans les règles sans se laisser influencer par les conventions, en se fiant à ses intuitions. Chez MSD France, nous sommes convaincus que l’audace en santé est clé pour faire faire de nouvelles découvertes thérapeutiques qui amélioreront la vie des patients atteints de cancer ou du VIH, ou de vaccins qui viendront répondre à un enjeu de santé publique mondial.

Animés par cette conviction, nous avons souhaité mettre en lumière, à travers notre podcast Le jour où j’ai osé, les parcours de représentants d’associations de patients qui incarnent cette audace-là. Au fil des épisodes, notre podcast donne la parole à des femmes et hommes inspirants qui reviennent sur leur aventure, leur engagement, sur cette volonté de faire bouger les lignes pour soutenir des enjeux de santé publique majeurs.

MSD France, engagé dans la lutte contre les cancers de la prévention jusqu’au traitement, a été le premier à soutenir le mouvement Courir pour Elles à sa création en 2010. Il était donc naturel et symbolique que Sophie Moreau, Présidente de l’association, soit à nos côtés pour ce premier épisode du « Jour où j’ai osé ». Courir pour Elles est une association impliquée depuis plus de 10 ans dans la lutte et la prévention des cancers féminins au travers d’actions de prévention fortes, notamment sportives. Dans cet épisode, la présidente de l’association témoigne de sa mission :

"Notre ambition au quotidien, c'est de taper plus fort contre le cancer, c'est de s'unir avec des professionnels de la santé pour être plus fort dans cette lutte parce que la science progresse mais les cas progressent aussi."

Sophie Moreau

Présidente de Courir Pour Elles

A travers ce premier épisode, Sophie Moreau revient sur le déclic qui l’a poussée à s’engager pour les autres et nous partage son combat quotidien face aux cancers féminins. Convaincue par les vertus du sport comme arme contre le cancer, Sophie nous donne à entendre sa vision de l’audace : un moteur qui lui a permis d’avancer et de s’engager pour prévenir et lutter contre la maladie.

Nous vous invitons à écouter ce premier épisode du podcast Le jour où j’ai osé pour découvrir ou redécouvrir l’association Courir pour Elles. Bonne écoute !

La santé de demain : nos ambitions face aux grands défis de santé publique

La santé de demain est un enjeu majeur qui nous concerne tous. En tant qu’acteur de santé publique engagé dans la recherche et l’innovation, nous sommes conscients de notre responsabilité à relever les défis de santé d’aujourd’hui et de demain en apportant des médicaments et des vaccins qui permettront de contrôler ou de prévenir des maladies graves ou chroniques, qui changeront la vie des patients en France.

Parvenir à une chronicisation du cancer et envisager sa guérison

Les progrès extraordinaires réalisés ces dernières années dans la lutte contre le cancer ont déjà contribué à changer le visage de la maladie. Grâce aux récentes avancées thérapeutiques, notamment l’immunothérapie, il est désormais possible d’espérer une chronicisation de la maladie voire une guérison dans certains cas. Aujourd’hui, les chercheurs de MSD étudient le potentiel de l’immunothérapie dans plus de 30 cancers, dont de nombreux cancers de mauvais pronostic.

Découvrez nos engagements dans la lutte contre le cancer

Eliminer les cancers HPV en France grâce à la prévention

L’élimination des cancers HPV est possible. En tirant pleinement parti des moyens de prévention disponibles et en poursuivant le développement d’innovations thérapeutiques, la perspective d’éliminer les cancers HPV en France est à portée de main. Aux côtés des acteurs de santé publique, MSD s’efforce de mieux protéger et informer le plus grand nombre sur ces infections, leurs possibles conséquences et les moyens de prévention existants, afin d’espérer éliminer ces cancers.

Découvrez nos engagements dans la lutte contre les infections à papillomavirus

Identifier de nouvelles armes contre l’antibiorésistance pour éviter qu’elle ne devienne la 1ère cause de mortalité en 2050

La crise liée à l’antibiorésistance est prévisible et évitable. Conscient de la menace sanitaire que représente l’antibiorésistance, MSD France poursuit ses efforts de recherche et de développement de nouveaux médicaments et vaccins pour prévenir et traiter les infections bactériennes. MSD s’est également engagé à contribuer à l’Antimicrobial Resistance (AMR) Fund aux côtés de 23 entreprises pharmaceutiques afin de développer de nouveaux antibiotiques. Au-delà de nos investissements dans la recherche, nous surveillons activement l’émergence des résistances à travers notre programme SMART (Study for Monitoring Antimicrobial Resistance Trends).

Découvrez nos engagements dans la lutte contre l’antibiorésistance

Atteindre zéro nouvelle contamination au VIH en France d’ici 2030

MSD, acteur reconnu depuis près de 40 ans dans la lutte contre le VIH, reste mobilisé pour contribuer à atteindre l’objectif de zéro nouvelle contamination par le VIH d’ici 2030 fixé par l’ONUSIDA. Nous sommes engagés aux côtés de l’ensemble des patients et acteurs concernés pour faire progresser la recherche, simplifier les soins et améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH. MSD fait de la recherche de nouvelles options thérapeutiques et préventives innovantes une priorité pour les prochaines années.

Découvrez nos engagements dans la lutte contre le VIH

Identifier de nouvelles solutions thérapeutiques face aux maladies cardiovasculaires rares et/ou chroniques en France

Les maladies cardiovasculaires sont encore la seconde cause de mortalité en France. Face à cet enjeu de santé publique majeur, MSD France poursuit ses efforts de recherche et développement pour innover contre ces pathologies, à l’image de l’HyperTension Artérielle Pulmonaire (HTAP) et l’HyperTension Pulmonaire Thromboembolique Chronique (HTP-TEC), des maladies rares au pronostic sombre, dans lesquelles MSD France s’engage pour améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients qui en sont atteints.

Chez MSD France, nous sommes pleinement mobilisés aux côtés des professionnels de la santé, des autorités sanitaires, des patients et des associations de patients pour adresser ces différents défis. En tant que société biopharmaceutique centrée sur la recherche, nous poursuivons nos investissements en R&D de manière unique, en consacrant 25% de notre chiffre d’affaires monde à la recherche, en misant sur un rythme d’innovation soutenu et en ayant plus d’un tiers de nos équipes dédié à la recherche et au médical. Nous sommes en effet persuadés qu’il faut continuer d’innover pour répondre aux grands enjeux de santé publique d’aujourd’hui et demain, et permettre à la population de vivre en meilleure santé.

L’expérience patient au cœur des pratiques MSD France

Parce que nous sommes convaincus que les patients sont devenus des acteurs à part entière de l’amélioration de leur prise en charge, MSD France travaille à la mise en œuvre de solutions concrètes autour de l’expérience patient, notamment au sein des établissements de santé.

Pour aller plus loin dans cette démarche, nous avons noué un partenariat, avec l’Institut Français de l’Expérience Patient (IFEP), afin de déployer ensemble de nouvelles initiatives qui puissent porter la voix des patients sur l’organisation des soins. Amah Kouevi, directeur de l’IFEP et Karine Didier, Spécialiste Solution Santé à l’Hôpital, reviennent sur cette collaboration.

Qu’est-ce que l’IFEP ?

Amah Kouevi : L’Institut Français de l’expérience patient est une association loi 1901 qui s’engage pour améliorer la façon dont les patients et leur entourage vivent avec la maladie. Notre système de santé est trop souvent focalisé sur la maladie et pas assez sur la personne qui vit avec, or les deux sont étroitement liés. En prenant en compte l’expérience globale vécue par les patients, leur anxiété, leurs questions, leurs contraintes personnelles, professionnelles, logistiques, on contribue à mieux les soigner. Notre expérience montre que cette imprégnation dans l’expérience patient est aussi un formidable levier d’amélioration des pratiques professionnelles et plus globalement de l’organisation de la prise en charge des patients.

Aujourd’hui, quelle est la place de « l’expérience patient » chez MSD ?

Karine Didier : « Patient first » est une valeur fondamentale au sein de MSD France et de nombreuses initiatives émergent dans les différents départements de notre entreprise avec l’objectif de mettre le patient au cœur de nos pratiques. Le patient est devenu un acteur à part entière dans l’amélioration de sa prise en charge et ce, à toutes les étapes de son parcours de soin. MSD souhaite ainsi recueillir et intégrer son expérience dès la recherche clinique, et systématiser l’intégration de son vécu dans les stratégies de développement de ses thérapeutiques, notamment en oncologie. MSD, en partenariat avec les établissements de santé engagés dans cette même dynamique, a facilité le déploiement de solutions autour de l’expérience patient auprès des professionnels de santé et porté la voix des patients sur l’organisation de la prise en charge.

Quelles sont les initiatives menées par l’IFEP ?

Amah Kouevi : L’IFEP produit des études, forme les professionnels de santé, encourage et accompagne les institutions de santé dans leurs efforts pour déployer des démarches d’amélioration de l’expérience patient. C’est un domaine de la santé qui est en plein développement aujourd’hui, en France comme à l’international. Mais il faut reconnaître que nous partons de loin et que pour beaucoup, la mise en application de cette philosophie n’en est qu’aux balbutiements. C’est pourquoi le défi de l’information et de la pédagogie reste entier. Nous sommes convaincus qu’il est possible d’ajuster l’approche et l’organisation des soins aux attentes des patients tout en donnant davantage de sens à l’action des professionnels de santé.

Comment se concrétise votre collaboration dans le domaine de l’oncologie ? 

Amah Kouevi : Le cancer touche ou touchera dans le futur de nombreuses familles qui auront à traverser une épreuve évidemment difficile sur les plans clinique, psychologique et social. Tout le monde se sent concerné, directement ou indirectement. C’est cette dimension universelle qui nous a poussé à choisir le thème de l’annonce du diagnostic pour la réalisation d’une série vidéo. Il est parfois plus facile de faire passer des messages profonds avec un emballage d’apparence superficielle. A travers la série « P+S=❤ », nous voulons montrer que même dans un contexte de crise du système de santé, les professionnels et les patients ont des intérêts convergents. 

Karine Didier : La phase d’annonce représente un moment fort de la relation de confiance entre un professionnel de santé et son patient. Elle est souvent associée à l’inquiétude face à la maladie qui s’annonce, aux traitements lourds à devoir envisager et aux changements de vie que cela va impliquer au quotidien pour le patient mais également pour ses proches. Dans ce contexte particulièrement délicat de devoir annoncer et recevoir une mauvaise nouvelle, il nous a semblé qu’une série de vidéos au ton « décalé » pouvait être un bon vecteur de sensibilisation sur un temps essentiel qu’est celui de la prise en charge. La signature de ces vidéos : « Si c’est difficile à entendre, c’est aussi difficile à dire » illustre d’ailleurs cette difficulté. Le professionnel de santé est ainsi renvoyé à ses propres limites, sa vulnérabilité, ses angoisses éventuelles et en avoir conscience, c’est déjà un premier pas pour trouver les mots justes…

La saga P+S, présentée par l’Institut français de l’expérience patient, fait son grand retour avec la Saison 2 !

MSD France lance son moteur de recherche d’essais cliniques

La recherche clinique est fondamentale pour ouvrir de nouvelles perspectives dans la découverte de molécules innovantes permettant de prendre en charge de nouvelles maladies. Ces innovations représentent une formidable source d’espoir pour les patients. Cependant, il peut être parfois difficile d’accéder à l’information sur les essais cliniques. 

Acteur engagé dans la recherche et pionnier dans le développement de traitements et vaccins innovants, MSD France souhaite améliorer l’accès à l’information sur les innovations. Nous avons ainsi développé un moteur de recherche permettant à tous d’accéder à l’ensemble des essais cliniques MSD en oncologie en cours dans sa région. Les données cliniques MSD France relatives aux autres aires thérapeutiques seront intégrées prochainement.

25%

Du chiffre d’affaires MSD est investi en R&D

120

Essais cliniques en oncologie en cours

1er

La recherche clinique est la première étape pour permettre aux patients d’accéder à l’innovation thérapeutique

Ce moteur de recherche, ouvert à tous, propose un espace dédié aux professionnels de santé. Il répertorie la liste des essais cliniques en cours par indication, avec les objectifs de l’étude, les principaux critères d’inclusion ou encore le centre d’investigation clinique le plus proche.

En permettant à tous d’accéder à une information fiable et exhaustive sur ses essais cliniques en cours, MSD France souhaite permettre une plus grande équité d’accès à l’innovation et ainsi contribuer à augmenter les chances de trouver des alternatives thérapeutiques. Si vous pensez que l’un de nos essais cliniques pourrait répondre à vos besoins ou à l’un de vos proches et pour toutes questions, rapprochez-vous de votre professionnel de santé.