RSE

Congé parental jusqu’à 12 semaines : MSD agit en faveur de l’équité au travail de tous ses salariés

5 avril 2022

Partager cette story

article hero thumbnail

A compter du mois d’avril 2022, tout salarié en CDI ou en CDD d’au moins un an chez MSD France et qui accueille un enfant ou dont le partenaire accueille un enfant (naissance ou adoption), pourra bénéficier du congé parentalité de 12 semaines rémunéré à 100% de son salaire de base.

L’instauration de cette mesure vise à soutenir toutes les familles et leur donner la possibilité d’accueillir leur enfant dans les meilleures conditions.

Convaincu que l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle favorise l’épanouissement et la qualité de vie au travail, MSD poursuit ses efforts pour accompagner ses collaborateurs dans les moments de vie les plus importants, comme l’arrivée d’un enfant au sein d’une famille.

article quote image

"L’instauration d’un congé parental rémunéré doit permettre d’assurer l’équité de tous nos salariés au sein de l’entreprise, quel que soit leur sexe ou la composition de leur foyer, et de permettre à chaque famille d’accueillir leur enfant en toute sérénité."

Guillaume Jarlot

Directeur des Ressources Humaines MSD France

RSE

Notre engagement solidaire pour l’Ukraine

5 avril 2022

Partager cette story

article hero thumbnail

Depuis le début du conflit en Ukraine, notre groupe se mobilise pour assurer la sécurité de nos collaborateurs ainsi que l’accès des patients à nos médicaments et vaccins.

L’accès aux soins dans cette période troublée pourrait être gravement entravé. Pour cette raison, MSD s’engage à contribuer à l’aide humanitaire nécessaire aux populations touchées. A ce jour, le groupe a livré 135 000 doses de notre traitement anti-Covid-19 au gouvernement ukrainien et a fait don de 100 000 doses supplémentaires à Direct Relief, une organisation fournissant une assistance médicale d’urgence. En outre, MSD s’est engagé à verser 1 million de dollars à des organisations humanitaires, dont la Croix-Rouge américaine.

En France, notre engagement se poursuit au travers de notre partenariat historique avec l’association Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé qui fédère leurs dons pour répondre aux besoins de populations en détresse. Pour soutenir ses actions, MSD France a fait un don de kits de perfusion, d’une valeur totale de plus de 200 000€, dont une partie a déjà été envoyée en Ukraine.

Nous nous sommes donnés comme mission de sauver et améliorer des vies dans le monde entier. Dans ce contexte de crise humanitaire, notre engagement est total aux côtés de ceux qui souffrent de ce conflit.

Pour en savoir plus sur les actions du groupe MSD en soutien à l’Ukraine, cliquez ici.

RSE

MSD France obtient 99/100 à son index d’égalité H/F en 2022

5 avril 2022

Partager cette story

article hero thumbnail

L’égalité au travail entre les hommes et les femmes : une priorité pour MSD

Le gouvernement a fait de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes une priorité du quinquennat du Président de la République. A ce titre, l’index de l’égalité professionnelle a été conçu comme un outil simple et pratique qui permet aux entreprises de mesurer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

Cette priorité en est également une au sein de MSD, qui s’engage au quotidien dans la lutte contre les inégalités entre salariés ainsi qu’en faveur de la mixité en entreprise.

Ainsi, cet index récompense l’engagement de longue date de MSD dans :

  • La réduction des écarts de rémunération,
  • La réduction des écarts de répartition des augmentations individuelles,
  • La réduction des écarts de répartition des promotions,
  • Les modalités d’augmentation des salariées de retour de congé maternité,
  • L’établissement de la parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

MSD obtient pour la troisième année consécutive la note maximale pour quatre des cinq indicateurs mentionnés plus haut, une preuve de l’importance que nous accordons à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.

"MSD s'attache à garantir une égalité de traitement entre les salariés, du recrutement à la gestion des carrières, en passant par l'évaluation et la gestion des rémunérations."

Guillaume Jarlot

Directeur des Ressources Humaines MSD France

Vigilants à la notion d'égalité au sein de l'entreprise, nous réalisons chaque année une analyse approfondie des rémunérations et procédons à des ajustements si nécessaires, avec l'aide d'outils conçus pour assurer une neutralité maximale.

Et concrètement ?

64%

des managers au sein de MSD France sont des femmes

62%

de femmes au sein du comité de direction

65%

des promotions en 2020 ont été attribuées à des femmes

Aire thérapeutique

#MonHistoireAvecLeCancer

5 avril 2022

Partager cette story

article hero thumbnail

Le cancer : un fardeau pour les patients, leurs proches et la Société

En France, plus de 380 000 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués chaque année. Le cancer est ainsi la 1ère cause de mortalité avec 157 400 décès rapportés en 20181. C’est un enjeu de santé publique majeur et prioritaire qui, après 3 Plans cancers successifs, fait désormais l’objet d’une Stratégie décennale de lutte contre le cancer. Cette volonté forte et pérenne, associée au développement d’innovations thérapeutiques, a permis de réduire le taux de mortalité par cancer. Un constat qui motive MSD à poursuivre son engagement dans la lutte contre le cancer.

Pour ouvrir de nouvelles voies en oncologie, MSD capitalise sur son expertise et un plan de développement clinique ambitieux.

Dans le monde, ce sont plus de 1 080 essais cliniques menées dans plus de 30 types de cancers. Les chercheurs de MSD s’engagent à explorer le potentiel de l’immuno-oncologie et leurs travaux, combinés à l’excellence de la recherche clinique française, ont déjà permis à plus de 4 000 patients en France de participer à nos essais cliniques et ainsi d’accéder plus rapidement à nos traitements.

MSD contribue également à l’accompagnement des patients et de leurs proches tout au long du parcours de soins. Pour cela, nous travaillons avec l’ensemble des acteurs de santé – autorités et établissements de santé, associations de patients, sociétés savantes – qui partagent notre mission d’améliorer la vie des personnes atteintes de cancer. Merci à tous nos partenaires de nous aider à écrire l’histoire de la lutte contre le cancer.

Nous avons tous une histoire avec le cancer…

Chaque année, le 4 février est un véritable temps fort pour tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le cancer. Cette journée mondiale a pour objectif de sensibiliser à la maladie et de mettre en lumière les hommes et les femmes concernés par le cancer : patients, aidants, associations de patients, chercheurs, professionnels de santé… À cette occasion, MSD France met à l’honneur tous ceux qui se battent chaque jour contre le cancer.

De près ou de loin, nous avons tous une histoire avec le cancer. Que ce soit un parent, un collègue, un ami ou vous-même… Chacun a potentiellement une histoire à partager autour de la maladie.


Grâce au spot de campagne #MonHistoireAvecLeCancer diffusé sur les réseaux sociaux, MSD France souhaite encourager la diffusion de témoignages pour mettre en lumière la parole des patients, des aidants et des soignants.

Vous aussi, partagez la vôtre avec le hashtag #MonHistoireAvecLeCancer et retrouvez d’autres récits de patients sur le site d’informations Mon-Cancer.com.

[1] Panorama des cancers en France, 2021 – INCa

FR-CMM-00296

Aire thérapeutique

L’immunothérapie : une révolution thérapeutique

Un espoir pour les patients atteints de cancer

5 avril 2022

Partager cette story

article hero thumbnail

L’arrivée de l’immunothérapie a transformé la prise en charge du cancer

En 2021, le cancer est toujours la première cause de mortalité en France. Malgré les progrès extraordinaires réalisés ces dernières décennies en matière de dépistage, de prise en charge et de traitements, 1 000 nouveaux cas sont encore diagnostiqués tous les jours, et 3,8 millions de personnes vivent avec ou après un cancer dans notre pays.[1]

Face à la gravité de cette situation, l’immunothérapie représente un formidable espoir. Un espoir qui a permis, depuis 5 ans déjà, de prolonger l’espérance de vie des patients atteints de cancer, en stimulant leurs défenses immunitaires pour freiner ou stopper le développement des cellules cancéreuses. L’immunothérapie va même plus loin ; elle ouvre la voie à une survie durable du patient en limitant la propagation de certains cancers, en contrôlant leur évolution au stade métastatique, en améliorant le pronostic et en faisant de la chronicisation du cancer une réalité.

L’immunothérapie permet enfin une amélioration considérable en matière de qualité de vie puisqu’elle présente des effets secondaires à la fois moins fréquents, moins invalidants et moins intenses que la majorité des autres traitements.

Ces avancées sont absolument décisives. Depuis quelques années, l’immunothérapie modifie en profondeur les modalités de la prise en charge du cancer. Au-delà des résultats déjà prometteurs des essais cliniques, des données en vie réelle avec un recul de plusieurs années confirment une efficacité et une tolérance de l’immunothérapie sur le long terme. Elle contribue ainsi à changer radicalement l’histoire naturelle de certains cancers.  

Et demain ?

MSD poursuit ses efforts et continue à investir dans cette voie thérapeutique si riche de promesses.

Aujourd’hui, l’immunothérapie a fait ses preuves sur un grand nombre de cancers aux stades les plus avancés. Demain, grâce aux essais entrepris, elle agira sur des stades intermédiaires puis précoces afin de lutter contre la maladie dès ses premiers développements. Pour les prochaines années, les chercheurs de MSD ont déjà identifié plus de 30 cancers pouvant bénéficier de l’immunothérapie et pour lesquels les besoins médicaux restent non couverts.

Pour aller au bout de cette innovation, il faudra cependant :

  • franchir de nouvelles étapes et repousser les limites de la recherche actuelle, pour remonter les lignes de traitement et permettre ainsi aux patients de bénéficier de l’immunothérapie le plus précocement possible.
  • s’attaquer aux cancers de mauvais pronostic pour lesquels les options thérapeutiques restent très limitées et peu efficaces.
  • identifier et proposer des associations de traitement, pour renforcer les effets de l’immunothérapie.
  • mettre le patient au cœur de la prise en charge avec une meilleure information, formation et sensibilisation autour de cette innovation thérapeutique et cela de plus en plus tôt dans la maladie, afin d’améliorer les espoirs de rémission et de survie.

L’immunothérapie est une révolution thérapeutique qui n’a pas encore dévoilé toutes ses promesses et qui porte en elle des espoirs immenses pour les patients atteints de cancer.

[1] https://www.e-cancer.fr/pdf_inca/preview/303372/4327939/file/Panorama%20des%20cancers%20en%20France_2021.pdf

FR-CMM-00237

Innovation

L’histoire audacieuse du premier vaccin contre Ebola

5 avril 2022

Partager cette story

article hero thumbnail

Depuis plus de 130 ans, MSD invente des médicaments et vaccins pour répondre aux grands enjeux de santé publique et améliorer la santé des populations dans le monde.

MSD met en pratique une culture de l’audace dont la santé a besoin pour s’inventer constamment un nouvel avenir. L’audace, c’est aussi défricher, se fier à ses intuitions et expérimenter dans les règles sans se laisser influencer par les conventions.

La vaccination est un enjeu de santé publique majeur. Depuis plus d’un siècle, nos chercheurs ont permis la mise au point de vaccins qui ont révolutionné la santé en faisant reculer certaines maladies, dont l’épidémie d’Ebola. Rencontre avec Cécile Charroin, Directeur Affaires Règlementaires et Pharmacien Responsable chez MSD Vaccins, et Jean Cimbidhi, Directeur Médical Vaccins, pour découvrir l’histoire de notre vaccin contre Ebola.

«Notre laboratoire est l’un des chefs de file dans la lutte contre Ebola. »

Cécile Charroin

Directeur Affaires Règlementaires et Pharmacien Responsable chez MSD Vaccins
Three lab technicians reviewing findings
Quel était le contexte sanitaire qui a poussé MSD à intervenir dans la lutte contre Ebola ?

Dr Jean Cimbidhi : entre 2014 et 2016, l’épidémie Ebola a fait plus de 11 000 morts en Afrique de l’Ouest avec des conséquences directes et indirectes sur la population. Maladie émergente infectieuse, elle risquait de se transformer en pandémie si des mesures n’étaient pas rapidement apportées.

Cécile Charroin : L’OMS déclare alors une urgence de santé publique mondiale et appelle à une réponse internationale coordonnée.

Quel a été le rôle de MSD dans le développement d’un vaccin contre Ebola ?

Cécile Charroin : Notre laboratoire est l’un des chefs de file dans la lutte contre Ebola. Nos scientifiques, en collaboration avec des partenaires externes de tous les secteurs, ont joué un rôle de premier plan dans la réponse apportée aux épidémies de cette maladie qui peut être mortelle dans 40 % à 90 % des cas infectés. MSD s’est engagé dans ce problème sanitaire très localisé affectant une partie limitée de la population mondiale.

Dr Jean Cimbidhi : MSD, en apportant son expérience dans la vaccination et l’infectiologie, a contribué à mettre un terme à plusieurs épidémies en République démocratique du Congo, et dernièrement en Guinée, grâce à la mise à disposition de notre vaccin. L’étude « Ebola ça suffit », coordonnée par l’OMS, a confirmé l’efficacité du vaccin sur le terrain et permis de montrer l’intérêt d’une stratégie de vaccination en cercle concentrique pour juguler cette épidémie.

Three lab technicians reviewing findings

Avez-vous le sentiment d’avoir fait preuve d’audace en tant que laboratoire pharmaceutique ?

Cécile Charroin : grâce à un partenariat public-privé d’envergure, une collaboration efficiente avec les autorités de santé, et le travail de plusieurs filiales chez MSD, nous avons pu mettre à disposition le vaccin en un temps record dans cette région marquée par des conflits armés et une crise humanitaire permanente.

Dr Jean Cimbidhi : au cours des trois dernières années, MSD a fait don de plus de 300 000 doses de vaccins Ebola. Aujourd’hui, la distributiondes doses commerciales se fait grâce à un stock centralisé et détenu par l’UNICEF, qui se charge de répartir équitablement les doses aux pays qui en ont le plus besoin.

Nous ne relâchons pas nos efforts contre ce problème de santé mondial. Notre vaccin a d’ailleurs reçu le prix Galien 2020 en France, et c’est une grande fierté ! ».